Siam ou la femme qui tua un homme de Lily Tuck

12 mai 2015 § Poster un commentaire

Siam_ou_la_femme_qui_tua_un_homme-Lily-Tuck

Résumé

Claire, une jeune Bostonienne qui vient de se marier avec un militaire un peu plus âgé qu’elle, débarque avec lui à Bangkok le 9 mars 1967, le jour même où l’aviation américaine commence à bombarder le Nord-Viêtnam à partir de ses bases thaïlandaises. Coupée de son ancienne vie dans ce pays dont elle ne sait rien, elle rencontre bientôt Jim Thompson, un célèbre entrepreneur américain, fondateur de la Thai Silk Company. La disparition de Thompson, quelques semaines plus tard, donne lieu à de nombreuses spéculations, aussi contradictoires que perturbantes pour elle. Car Claire est tombée sous le charme de cet homme, dont la distinction, l’élégance, la culture tranchent avec son quotidien. Déstabilisée tout à la fois par les silences pesants de son mari – sur son activité, la situation géopolitique et la disparition de Thompson –, par un environnement violemment inhabituel et par une solitude plus subie que choisie, Claire devient la proie d’obsessions et d’inquiétudes qui, toutes, la ramènent vers Jim Thompson. À sa manière maladroite, inquiète, Claire, une héroïne de Joan Didion dans l’Orient de Graham Greene, se lance alors dans une sorte de quête naïve, éperdue, d’une vérité inaccessible. Basé sur un fait divers réel (Lily Tuck a connu Jim Thompson), moralement imprégné du désastre que représenta pour les États-Unis leur implication militaire en Asie du Sud-Est, Siam est le roman tranchant, tragique, élégant, d’une innocence perdue.

Mon avis

Ce livre est très étrange, très surprenant. Les chapitres sont découpés en de multiples paragraphes, chacun décrivant une action différentes réalisée par le personnage principal. L’auteure par ce biais nous entraîne à la découverte de la Thaïlande à l’époque de la guerre du Vietnam. Et cela fonctionne, je me suis bien projetée à Bangkok, dans son ambiance, sa culture, dans cette langueur, à cause de la chaleur omniprésente, qui ne lâche par l’héroïne. Ce qui m’a surprise, c’est que la mystérieuse disparition qui arrive dès le début du livre et qui devient une obsession pour Claire n’est pas du tout le centre du livre comme j’aurais pu le penser. Du coup je m’attendais à des rebondissements qui ne sont jamais venus et pour cause puisque ce n’est pas le sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Siam ou la femme qui tua un homme de Lily Tuck à Ce soir j'ai envie de.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :