Le livre des Baltimore de Joël Dicker

8 août 2016 § Poster un commentaire

livre_des_baltimore_dicker

Résumé

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.

Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012 il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu’il éprouva jadis pour cette famille de l’Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis?: qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore?

Mon avis

Est ce possible d’être encore meilleur que la Vérité sur l’affaire Harry Québert ? Et bien oui, il l’a fait !! L’auteur nous transporte dans son univers d’une main de maître. Impossible à lâcher une fois commencé et déçue que ça se termine une fois fini, je n’avais qu’une envie c’était de le recommencer. Précipitez vous dessus si vous ne l’avez pas encore lu. du grand art !

Publicités

Les enfants du Bronx d’Adrian Nicole LeBlanc

25 juillet 2016 § Poster un commentaire

enfants_du_bronx

Résumé

Jeune reporter de 25 ans, Adrian Nicole LeBlanc s’est immergée dans le ghetto du Bronx pour enquêter sur la vie d’un dealer portoricain surnommé Boy George. Sur les lieux de l’action, Adrian Nicole LeBlanc rencontre Jessica, la petite amie du dealer, et Coco, la belle-soeur de Jessica, des filles hautes en couleur avec lesquelles elle se lie d’amitié. A travers le destin croisé de ces deux amies, sur fond de sexe, de drogue et de musique latino, elle nous livre la chronique inédite de la vie d’une famille peu ordinaire qu’elle finira par côtoyer pendant douze ans. En devenant l’une des leurs, la journaliste nous plonge dans la réalité sans fard du ghetto. Bouleversant, Les Enfants du Bronx est l’alliance inédite d’un reportage sans concession mêlé à une grande saga familiale. Ce récit exaltant, unanimement considéré comme l’un des meilleurs livres de « narrative non fiction » jamais écrits, publié à l’Olivier en 2005, est réédité dans la collection Replay, augmenté d’une préface inédite de Florence Aubenas.

Mon avis

Je vous invite à plonger les yeux fermés dans ce roman extrêmement fort. Dès le début, l’auteur nous entraîne à la suite des habitants d’un quartier du Bronx, impossible de refermer le livre tant qu’on est à la fin. Et en même temps il fait parti de ce genre de livre qu’on ne veut jamais terminer et qu’on aimerait pouvoir redécouvrir encore et encore. Les personnages sont attachants, on rentre dans leur intimité sans se sentir voyeur un seul instant, on vibre à leur côté.

La colline aux esclaves de Kathleen Grissom

11 juillet 2016 § Poster un commentaire

la_colline_aux_esclaves_Kathleen_Grissom

Résumé

États-Unis, 1791. Lavinia, jeune orpheline irlandaise, se retrouve domestique dans une plantation de tabac. Placée avec les esclaves noirs de la cuisine, sous la protection de Belle, la fille illégitime du maître, elle grandit dans la tendresse de cette nouvelle famille.
Cependant, Lavinia ne peut faire oublier la blancheur de sa peau : elle pénètre peu à peu dans l’univers de la grande maison et côtoie deux mondes que tout oppose. Jusqu’au jour où une histoire d’amour fait tout basculer… Le petit monde de la plantation est mis à feu et à sang, de dangereuses vérités sont dévoilées, des vies sont menacées…

Mon avis

Magnifique roman, émouvant sur la conditions des esclaves à l’époque des plantations de tabac aux Etats-Unis. Très dur mais en même temps tellement réaliste. Une très belle découverte, je le recommande vivement !!
Un tout petit bémol, il met un petit peu de temps à démarrer mais dès que c’est fait, impossible de le lâcher…

La cuisinière de Mary Beth Keane

27 juin 2016 § Poster un commentaire

La_cuisiniere_ Mary_Beth_Keane

Résumé

L’incroyable destin de celle que l’on surnomma  » La femme la plus dangereuse d’Amérique « .

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté…

Mon avis

Très bon roman historique sur la découverte en médecine des premiers cas de porteur sain. Il s’agit en l’occurrence de Mary qui transmet la typhoïde alors qu’elle même n’est pas malade. Adaptée d’une histoire vraie, Mary  va se retrouver être le sujet d’expériences exercées par le corps médical et enfermée contre son gré dans un hôpital afin de servir la science. Passionnant ! Et Révoltant. A la lecture de ce tome, je me suis souvent vue m’énerver contre les médecins, me disant de quel droit peuvent-ils la retenir contre son gré, sans l’informer de ce qui va lui arriver, l’obligeant à effectuer des tests.

 

La vérité qui est en moi de Julie Berry

3 octobre 2015 § Poster un commentaire

la vérité qui est en moi

Résumé

Il y a de cela quatre ans, Judith et sa meilleure amie ont disparu du village de Rosewell Station sans laisser de traces. Deux ans plus tard, seul Judith est revenue, définitivement mutilée – la langue tranchée –, et s’est vue mise au ban de sa communauté. Incapable de parler, refusant de s’expliquer, la jeune fille vit depuis tel un fantôme hagard dans sa propre maison, ne s’adressant qu’en pensée au garçon qui a ravi son cœur depuis toujours – son ami d’enfance, Lucas.

Mon avis

Très, très bon roman. Très surprenant aussi dans son style, son format (avec de tout petits chapitres), son histoire. Mais quel réussite ! Le résumé interpelle avec cette jeune fille qui revient après deux ans de disparition, la langue tranchée. Que lui est il arrivée ? On peut imaginer le pire, et pourtant on ne tombe jamais dans le pathos. Ce livre transmet le courage, la force du pardon. C’est une belle ode à la reconstruction, à l’acceptation de soi, de l’autre, de la différence.  Le roman est un thriller historique très bien écrit qui tient le lecteur en haleine.

Seul dans le noir de Paul Auster

20 juin 2015 § Poster un commentaire

Seul_dans_le_noir_Paul_Auster

Résumé

Contraint à l’immobilité par un accident de voiture, August Brill, critique littéraire à la retraite, s’est installé dans le Vermont chez sa fille Miriam, qui ne se remet pas de son divorce, et sa petite-fille, Katya, anéantie par la mort en Irak d’un jeune homme avec qui elle venait de rompre. Insomniaque, Brill se réfugie dans des fictions diverses pour tuer le temps. Une nuit, il met en scène une Amérique parallèle, sans 11 Septembre ni Irak, mais en proie à une impitoyable guerre civile.

Mon avis

C’est le premier livre que j’ai lu de Paul Auster et cela a été une belle découverte. On y découvre la solitude des trois personnages alors qu’ils vivent sous le même toit. Chacun lutte à sa façon contre ses propres démons face aux événements de la vie qui n’est pas toujours tendre avec eux. Pour autant ce livre est porteur d’espoir car l’entraide persiste entre les membres de cette famille. Très beau livre sur les relations intergénérationnelles, la reconstruction et l’ennui comme source de créativité.

La maison aux esprits d’Isabel Allende

30 mai 2015 § Poster un commentaire

Maison-aux-esprits-Isabel-Allende

Résumé

Une grande saga familiale dans une contrée qui ressemble à s’y méprendre au Chili.
Entre les différentes générations, entre la branche des maîtres et celle des bâtards, entre le patriarche, les femmes de la maison, les domestiques, et les paysans du domaine, se nouent et se dénouent des relations marquées par l’absolu de l’amour, la familiarité de la mort, la folie douce ou bestiale des uns et des autres, qui reflètent et résument les vicissitudes d’un pays passé en quelques décennies des rythmes ruraux et des traditions paysannes aux affrontements fratricides et à la férocité des tyrannies modernes.

Mon avis

Ce livre est un vrai coup de cœur. On prend plaisir à suivre les différents personnages de cette saga familiale, on s’attache à leurs histoires, on les accompagne dans leur quotidien et à travers leur histoire on découvre celle du Chili. On ne s’ennuie pas un instant car l’écriture du livre a quelque chose de magique qui nous transporte du début à la fin.

Du domaine des murmures de Carole Martinez

23 avril 2015 § 4 Commentaires

Du domaine des murmures-Carole Martinez

 

Résumé

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire «oui» : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe… Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l’entraînera jusqu’en Terre sainte.

Mon avis

Quel livre magnifique ! En lisant le résumé on pourrait en douter et pourtant…une histoire poétique, merveilleuse, magique. Un vrai bonheur à lire. L’héroïne est d’une force et d’une sagesse incroyables. Je ne peux que vous le conseiller !

Où suis-je ?

Catégorie Aimer sur Ce soir j'ai envie de.