Les petites reines de Clémentine Beauvais

21 octobre 2015 § Poster un commentaire

Les-petites-reines

Résumé

On les a élues «Boudins de l’année» sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses «boudinettes». Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris… … pour s’incruster à l’Elysée ! Place aux Petites Reines ! ! !

Mon avis

Livre très certainement très drôle, mais ce genre d’humour un peu lourd ne me touche pas. Je me suis vite lassée du style de l’auteur.

Rébellion d’Andréa Cremer

10 octobre 2015 § Poster un commentaire

le-secret-de-linventeur

Résumé

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Mon avis

Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. le style tout d’abord ne m’a pas convaincu et je n’ai pas compris pourquoi le grand frère de Charlotte lui cache tout. Les personnages sont très caricaturaux (le grand frère autoritaire et trop protecteur, le beau gosse un peu bad boy et l’héroïne qui n’en fait qu’à sa tête). Bref j’ai abandonné la lecture en cours de route.

Pukhtu primo de Doa

28 avril 2015 § Poster un commentaire

Pukhtu-Doa

 

Résumé

Le terme Pukhtu renvoie aux valeurs fondamentales du peuple pachtoune, l’honneur de soi – ghairat – et celui de sa famille, de sa tribu – izzat. Dire d’un homme qu’il n’a pas de pukhtu est une injure mortelle. Année 2008, l’Afghanistan, instable, corrompu, miné par la guerre et le trafic de drogue, fait face à un nouveau front insurrectionnel, à l’est. Fox, un paramilitaire, travaille dans les zones tribales pakistanaises. Au cours d’une mission, il croise la route de Sher Ali Khan Zadran, chef de clan et père inquiet pour l’avenir de ses enfants dans une région menacée par le chaos. Cette rencontre va pousser chacun d’eux à interroger sa notion de l’honneur.

Mon avis

Malgré le thème intéressant, je n’ai pas réussi à entrer dans ce livre de 600 pages et quelques. C’est une énumération de descriptions, de détails qui n’en finissent plus. Cela m’a assez rapidement découragé.

L’ours est un écrivain comme les autres de William Kotzinkle

18 avril 2015 § Poster un commentaire

l'ours est un ecrivain comme les autres-William Kotzwinkle

 

Résumé

Il était une fois un ours qui voulait devenir un homme… et qui devint écrivain. Ayant découvert un manuscrit caché sous un arbre au fin fond de la forêt du Maine, un plantigrade comprend qu’il a sous la patte le sésame susceptible de lui ouvrir les portes du monde humain – et de ses supermarchés aux linéaires débordants de sucreries… Le livre sous le bras, il s’en va à New York, où les éditeurs vont se battre pour publier l’oeuvre de cet écrivain si singulier – certes bourru et imprévisible, mais tellement charismatique ! Devenu la coqueluche du monde des lettres sous le nom de Dan Flakes, l’ours caracole bientôt en tête de liste des meilleures ventes…

Mon avis

Vous l’aurez compris grâce au résumé, l’ours vole un manuscrit à un auteur et s’en va le proposer à New York où personne ne remarque qu’il est un ours. Ce livre est censé être une satyre du monde des livres, une critique ouverte des agents, éditeurs et autres personnes qui gravitent autour des écrivain, OK. Malheureusement je n’ai pas réussi à entrer dans l’univers de l’auteur. Les scènes qui sont cocasses, telle que celle où l’ours va pour la première fois dans un restaurant, boit de l’alcool et se retrouve à se rouler par terre parce qu’il est ivre, ne m’ont pas fait rire. Le style est bon mais l’histoire n’a pas fonctionné sur moi. Et dans ces cas là, je ne me force pas à lire un livre qui ne me plaît pas, je préfère l’arrêter pour en commencer un nouveau.

Où suis-je ?

Catégorie Ne pas me forcer sur Ce soir j'ai envie de.